SOS racisme au secours de Rachida Dati

Publié le par Emmanuelle Colombani

Devant l'ampleur prise par le déboires de Rachida Dati, SOS Racisme monte au créneau et, par l'entremise de son Président, Dominique Sopo, considère que la Ministre de la justice paie le fait d'être une femme, arabe, à un poste à responsabilités.

Il s'étonne notamment du retentissement donné aux démêlés judiciaires d'un de ses frères, jugé dans le cadre d'une histoire de stupéfiants ...

Il ne me paraît pas anormal que les faits aient été relatés dans la presse, s'agissant d'un proche d'un ministre, et je pense qu'ils l'auraient été, quel que soit le ministre en cause.

SOS Racisme me paraît bien intervenir là uniquement pour faire parler du mouvement qui s'essouffle ...

Publié dans Actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Va voir les nouveaux pouvoirs du des départements (de gauche) qui font pression sur les associations...<br /> http://www.cg59.fr/FrontOffice/UserFiles/File/schemas_sociaux/schemassms2007-2011.pdf<br /> En pratique il est parfois bien difficile de faire entre un mineur dans un centre médico social...<br /> Les rapports et signalements effectués conduisent parfois à des impasses et les droits de la défense sont parfois malmenés lorsque les rapports ne souffrent aucune contradiction...<br /> Curieux que les procédures ne s'arrêtent pas lorsque le conseil général est partie civile et que souvent des dossiers "dorment" lorsque les problèmes se font jour sur les lieux de placement...<br /> La réforme de la carte judiciaire et les leçons d'Outreau c'est peut être aussi le courage politique de remettre en question les politiques départementales et la montée de l'administratif au détriment du judiciaire?<br /> Lorsque les assistantes sociales se mèlent de la responsabilité des uns et des autres avant les procès et lorsque leurs commentaires sur le danger n'est pas suceptible de contre expertise l'arbitraire menace!<br /> Attention à la justice administrative de proximité!
Répondre
E
Je sais que tu as raison. Le tout est de le faire remonter.
J
Manu,<br /> je partage (encore) l'opinion de SOS.<br /> Les dernières mesures dont elle hérite sont impossibles à justifier.<br /> Elle sert donc de bouc émissaire et elle a toute ma sympatie.<br /> Sont entrées en juin les mesures sur le juge d'instruction: c'est délirant!<br /> Ce juge est vidé de sa substance et le parquet hérite de tous les pouvoirs...<br /> Il n'y a plus de procès possible, attention la rupture est proche!<br /> Mme DATI ne servira pas de pretexte.<br />  
Répondre
E
Je ne me suis pas interrogée il est vrai sur les mesures dont elle hérite ... mais j'avais bien peu de sympathie pour son prédécesseur .... quant à celles qu'elle soutient actuellement, nous demandons à voir, n'est-ce pas, alors wait, work and see !