Buzzer or not buzzer au G8 avec Nicolas Sarkozy ?

Publié le par Emmanuelle Colombani

Le buzz, c'est quoi ? Utiliser tous les canaux de communication afin de faire parler d'un objet ou d'un sujet.

C'est donc bien adapté à l'internet en général et aux blogs en particulier.

Parfois, on est inondés de pseudo pubs ou de pseudo informations, et l'on se demande : faut-il relayer ou non ? donc, participer au buzz ...

Après avoir un temps hésité (= la matinée), je me lance quand même, parce que je pense que ça risque de dépasser le buzz, les politiques étant ce qu'ils sont, donc je m'en voudrais de ne pas me faire l'écho de ce qui pourrait devenir une information, voire un démenti ... !

Ce matin, sur mon écran ébahi (oui parce que même mon écran peut être ébahi, on n'arrête pas le progrès !), est apparue une vidéo que l'on n'a pas vue telle quelle sur les télévisions françaises ... et elle concernait notre nouveau Président de la République en goguette au G8, et tout particulièrement sa conférence de presse à la fin du sommet.

En fait, sur nos télés nous avons vu des extraits de la conférence, quelques minutes après le début de celle-ci ... et sur la télévision belge francophone (RTBF 1 et 2), les images du commencement ont tourné en boucle toute la soirée de vendredi ... et ont fini par arriver en tourbillonnant sur nos propres écrans internet hier. ... et chez moi ce matin, parce que, si je suis tout près de la Belgique, je suis plus loin de la sphère décisionnelle qu'est notre capitale, sans doute !

Alors, bon, me direz-vous, de quoi s'agit-il ?

Une polémique est semble-t-il en train de naître, pour savoir si Nicolas Sarkozy, au moment de cette conférence de presse, était ... comment dire ça élégamment ... "pris de boisson" (hypothèse avancée par la peu charitable télévision belge).... ou s'il était seulement très essoufflé d'avoir couru dans les couloirs car il était en retard (hypothèse avancée par des supporters en mal d'imagination) ... ou bien encore s'il était plié de rire à la suite d'une bonne blague racontée par le bon Vladimir Poutine, avec qui il venait de terminer un entretien (hypothèse avancée par des imaginatifs rigolos fins connaisseurs du drôlatique Vladimir bien entendu) ...

Avant de vous montrer cette vidéo, quelques commentaires liminaires :

- il est vrai que notre Président est hilare

- il est vrai que son élocution est quelque peu hasardeuse

- sur un possible essoufflement après une course dans les couloirs : pour un jogger invétéré comme lui, ça ne tient que très moyennement la route comme explication ...

- il est vrai aussi que, même s'il nous a habitués à des mimiques terribles quand il parle, là, ça relève du show, et je connais un Laurent Gerra qui va pouvoir s'en donner à coeur joie sans même avoir à se forcer ... Pourtant, qui l'a vu au moins une fois en réunion ou en meeting sait qu'il peut être farceur ... mais là, quand même, au G8, on l'imagine mal ... De même que Poutine lui faisant une blague si drôle car vraiment, ce n'est pas pour son comique naturel qu'il est le plus connu, cet homme-là ... !

Bon, voilà l'objet du délit ... ma première réaction a été : "mais c'est n'importe quoi, ils ne montrent que 49 secondes en tout et pour tout, y compris le lancement, c'est donc que la suite était convenable, alors pourquoi faire tout un plat d'un simple retard et d'un fou rire que l'on devine difficile à réprimer ... ? "

... je suis donc allée consulter la suite, sur NOS journaux télévisés français bien de chez nous, car en effet, nous n'avons pas eu en France l'occasion de visionner le début de cette conférence de presse vendredi soir.

Pour la suite, c'est maintenant :

 

 
Bon, d'accord, la suite n'est pas spécialement rassurante ... même si elle a pu passer un peu inaperçue dans la mesure où on n'avait pas visionné, en France, la première partie ... !
Suite des commentaires :
 
- ça ne s'arrange pas beaucoup ... mais certes il rigole moins ... c'est déjà ça !
- certains autres commentateurs sympathiques, voire sympathisants, nous ont rappelés, assez opportunément d'ailleurs (si on n'avait pas vu la première partie dans laquelle il se marre comme un bossu ... ) que notre Président est sujet à de très fortes migraines ... et oui, Messieurs-Dames, que celui qui n'a jamais eu de telles migraines lui jette la première bouteille pierre : on n'arrive plus à parler clairement, on cligne des yeux car on n'y voit rien ou on voit tout rouge, ou tout noir c'est selon, on ne se tient plus très droit, voire on vacille, ou on oscille de droite à gauche, et on a fréquemment envie de vomir (ce qui pourrait expliquer le début de nausée qu'il réprime à mi-parcours) ...
Mais ça, ça irait, oui, mais si on ne l'avait pas vu hilare quelques minutes avant ... parce qu'autant, si on y est forcé, on peut tenter de faire bonne figure avec une terrible migraine, autant, même menacé par un missile sol-sol, je n'imagine pas qu'on ait envie de rigoler à ce point ...
Alors bon, qu'en conclure ????
D'une part une chose importante :
- si Nicolas Sarkozy a réussi à acheter tous les médias français, il n'a pas réussi à acheter les médias belges ...
- mais plus sérieusement, il est bien possible que notre Président, qui, notoirement, ne boit jamais (puisqu'en plus il déteste ça), se soit vu forcé de s'adapter aux coutumes internationales qui veulent qu'on trinque avec ses homologues à la clôture d'un G8 ... et quand les derniers que l'on rencontre avant sa conférence de presse sont Vladimir Poutine et sa bouteille de vodka, si on ne veux pas désobliger, on en boit un petit verre ... et comme on ne boit jamais, bien sûr, ça suffit pour avoir cet air un peu ... dérangé ...
Bon, en même temps, pas de quoi en faire tout un plat non plus ... il n'a pas dit de bêtises ...
Leçon à en tirer : informer tous les grands de ce monde que sur ce plan-là, au moins, Nicolas n'a pas changé : il ne boit toujours pas, donc merci de prévoir un jus de pomme dans un verre à whisky ou un verre d'eau dans un verre à vodka, et on y verra que du feu ...
Du feu dont c'était le baptême, lors de cette conférence de presse, bien sûr ... et notre Président l'a mis, le feu ... !
Enfin, dernière chose : il y a déjà eu Boris Eltsine, et à côté, notre Nicolas est encore un petit joueur, heureusement pour nous ! Et les Belges, avec leur Michel Daerden ivre mort sur les plateaux télé des semaines durant, c'est rien qu'une vengeance de leur part !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'imagine notre président dire à Poutine : " Vodka m'intéresse"...
Répondre
E
Je pense que cet épisode constituera une source à peu près inépuisable de blagues ... je souhaite cependant qu'il reste isolé !