En vrac ... un afghan champion de France, les mots de Bashung, et Didier le Friscain !

Publié le















Quand t'es étranger et sans-papier, tu peux être Champion de France ! ... et t'es régularisable sur décision ministérielle !

C'est vrai que ça la fout quand même mal, un champion de France afghan ET expulsable en 2010 ...

Sharif Hassanzade, 17 ans,  licencié au club de Tourcoing, a remporté samedi soir dernier le Championnat de France Espoir de Boxe Française. Il est présent sur le territoire depuis 3 ans, en provenance d'Afghanistan via le Pakistan.

Champion DE FRANCE mais PAS FRANCAIS ... Devant cette incongruité, la réaction ne s'est pas fait attendre ... Eric Besson a annoncé qu'il pouvait entamer une procédure de natualisation auprès de la Préfecture du Nord, qui régulariserait ses papiers. Encore heureux ...

Pensionnaire d'un foyer d'accueil, Sharif prépare son BAFA et souhaite devenir travailleur social, pour aider les sans-papiers, notamment.

Il conseille à tous les jeunes dans sa situation de pratiquer un sport de combat, en club : c'est avoir une grande famille de coeur et un bon cadre pour grandir dans son pays d'accueil en apprenant à recevoir des coups et à en donner avec mesure, ainsi qu'à évacuer sa rage.

                                                  *********

Je lis de ci de là que la Cérémonie des Victoires s'est déroulée de façon convenue, qu'il n'y a eu aucune intervention d'intermittents venus alpaguer Madame Albanel, aucun discours tonitruant à l'encontre de l'industrie du disque, pas un mot sur les ravages du piratage ...

D'abord, concernant le piratage, il faudra peut-être arrêter de parler simplement de ravages en oubliant de regarder le phénomène à la mesure de ce qu'il est : une habitude de société qui n'est pas prête de s'arrêter, et qui devra remettre en cause les modes de distribution de la musique et les rapports financiers entre auteurs et distributeurs (à cet égard, les propos sensés de Mattrach au Grand Journal en janvier dernier),
ensuite, Alain Bashung lui-même a tenu le discours approprié à la cérémonie me semble-t-il ... Point n'est besoin de monter sur une scène en braillant des insanités à l'encontre d'un ministre ou de producteurs pour se faire entendre ...
Il a très clairement épinglé, sans le mettre pour autant en position pure d'accusé, ce qui l'aurait victimisé, son producteur, patron d'Universal Music, Pascal Nègre, qui venait de rafler la majorité des récompenses ce soir-là, d'ailleurs :

" ... je me suis dit que je devrais peut-être remercier ma maison de disques. Et je me suis dit : "Ils vont peser que je me fous de leur gueule" ...Ils vivent aussi dans une situation de crise, ils ont  aussi des soucis, et j'espère qu'ils ne vont pas trop aller dans la spéculation à outrance, et qu'ils continueront à rester dans des normes humaines pour rendre les gens heureux avec des beaux disques, et rendre les artistes un peu heureux".

C'est suffisant, et, venant de cet artiste-là, dans les conditions de ce soir-là, bien plus porteur, comme discours, que tout autre chose ...

Alors qu'on ne dise pas que pas un mot n'a été prononcé ...

                                           **********

Enfin un blog à vous présenter à nouveau, celui d'un "exilé", Didier, Les Nouvelles Chroniques de San Francisco, qui me ravit chaque jour de son regard français et cosmopolite sur les décalages culturels, économiques et sociaux entre nos pays.
Pour exemple, ce comparatif édifiant sur la présentation de l'information, illustration flagrante de l'expression "verre à demi-vide ou à moitié plein" ... !
L'accident d'avion récent de la Turkish Airlines, vu par France Info :
"Un avion [...] s'est écrasé avec 134 personnes à son bord [...L']accident a fait 9 morts et 80 blessés dont 6 dans un état très grave."
Le même accident, vu par le San Francisco Chronicle :
"Un avion de la Turkish Airlines [...] s'est écrasé [...] mais presque tout le monde à bord - environ 125 personnes - a survécu. Parmi les neuf morts, il y a les deux pilotes."
De plus, Didier me permet de me tenir au courant de l'actualité dunkerquoise, ce qui est un must, pour un blog édité en décalage horaire depuis les Zetats Zunis ! 
Parle-t-on du Longe-Côte, qu'il qualifie de "sport d'hiver nautique" à France 2 ? ... Didier nous en informe ...
Le programme du Jazz Club de Dunkerque présente-t-il un artiste particulièrement talentueux qui viendra à être accueilli un jour prochain à San Francisco ? ... il nous le dit ...
Dunkerque offre-t-elle une participation particulièrement investie à la manifestation culturelle "Le Printemps des Poètes ... en rimres" ? C'est encore chez Didier qu'il faut aller chercher l'info, qu'il allie à des exemples vécus dans son pays d'accueil ! Et surtout, n'hésitez pas à baguenauder dans la colonne de droite, il y livre dans son "Peut-on rire en poétant ?" une série de traductions particulièrement savoureuses, telles que "Sic transit gloria mundi = Gloria Lasso chantait partout, en transes, dans le monde" !
Bref, même si vous n'êtes pas dunkerquois, ni San Franciscain, vous serez toujours réjouis, et les papilles intellectuelles émoustillées par le regard de Didier sur l'expatriation ... et une foule d'autres petites choses qui font le sel de la vie !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci. J'éviterai de questionner mes proches car il n'y aura pas assez de place sur la dernière ligne. J'espère que cette nouvelle citoyenneté me donne des droits et aucun devoir, pas de taxes par exemple, car j'apprends vite (?) des Américains.
Répondre
E
Il suffit de demander !
Répondre
D
Je suis ému. Merci. Maintenant, est-ce que je peux obtenir la citoyenneté ordinaire?
Répondre
P
Accorder sans délai des papiers en règle, voire carrément la nationalité française aux sportifs de haut niveau, cela ne date pas d'aujourd'hui. Je ne dis pas que ce garçon ne "mérite" pas sa régularisation, mais la mérite-t-il plus que les sans papiers simples travailleurs? C'est injuste, c'est hypocrite, c'est à ce prix que la France assure son rayonnement sportif. Ça s'appelle service rendu à la Nation, je suppose...
Répondre
S
L'expat' sanfranciscain me réjouit tous les jours depuis quelques temps déjà... Et ses photos sont souvent très belles.
Répondre